Survivalisme et burn-out

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Survivalisme et burn-out

Message par TacticalFury le Sam 12 Nov 2016 - 2:46

Salut,

Vous aussi vous avez des périodes où vous remettez totalement en question votre démarche? Le sens de cette démarche même... parce que se préparer correctement demande énormément d'investissement psychologique, de temps, et d'argent.

Je dois vous avouer qu'en ce moment même je fais un peu un burn-out du survivalisme...trop de prises de tête, trop de questionnements, l'argent à dépenser me rebute... ça empiète sur la vie de tous les jours. J'ai envie de tout larguer pour un moment.

Pourquoi je dépense tout ce fric là-dedans? Je pourrais faire tant d'autres choses avec !
Pourquoi je passe tout ce temps à réfléchir et à élaborer ma préparation? Je pourrais faire tant d'autres choses pendant ce temps !
A quoi bon tout ça?
Evidemment ça n'aide pas quand tout le monde autour de toi vie "normalement" (on se comprend).

C'est vrai qu'il y a un climat d'insécurité et que l'avenir est incertain, mais bon... j'ai l'impression parfois d'aller trop loin dans ce "délire" survivaliste. Pas vous?

En ce moment je bloque sur l'armement, j'ai reçu mon auto de catB mais je me suis toujours pas décidé...dans l'idéal ce serait un AR15 mais ça chiffre beaucoup je trouve (€€€€€)...tout ça pour une arme que je vais pas utiliser souvent au stand en plus. Après oui il y a l'AK, mais c'est pas l'idéal niveau praticité face à l'AR, et puis je m'en servirais peut-être 6 fois maximum dans l'année, comme l'AR15. Au fond ce qui me ferait plaisir c'est un PM 9mm, avec lequel je pourrais tirer quand ça me chante au stand...mais c'est pas l'idéal pour le survivalisme (urbain). Faut-il voir mon choix dicté par la préparation ou par le désir ludique (et non pragmatique vis à vis de la survie)?
J'ai pris l'exemple des armes mais ce genre de problématique peut se poser avec tout un tas d'autres sujets attrayant à la préparation (comme les plaques balistiques, quand on y pense, ça fait mal de dépenser des centaines d'euros pour un truc qu'on utilisera probablement jamais...tout l'argent dépensé dans la préparation pourrait être utilisé pour profiter de la vie (voyages, activités diverses, la tv dernier crie, du matos de pêche, une belle voiture, etc...). Tout le temps investi dans la préparation pourrait être utilisé pour faire autre chose...(je ne parle pas de travail).

Bon, quand on a des hauts revenus c'est tout de suite plus accessible de concilier préparation & plaisirs de la vie, mais la question de l'investissement temporel et psychologique peut toujours se poser.

Généralement la plupart des choses qu'on se procure pour notre préparation, on ne va pas se mentir, reste au placard "au cas où" , à prendre la poussière. Et tant que le fameux KK ne sera pas venu, on en aura pas vraiment (voir pas du tout) l'utilité.

J'aimerais bien avoir votre avis (pas sur mon cas personnel, mais sur ce que VOUS ressentez/pensez vis à vis de ce sujet...), parlez librement ! ontrinque
avatar
TacticalFury
sergeant-major
sergeant-major

Nombre de messages : 298
Age : 21
Localisation : France
Date d'inscription : 08/06/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par Nico558 le Sam 12 Nov 2016 - 2:59

Il faut simplement concilier les 2 afin de ne pas avoir de regret si le fameux KK n'arrive jamais.

Pour ton soucis d'arme, perso je te dirais de prendre celle avec laquelle tu vas tirer souvent et "t'amuser" avec au quotidien.
En sachant que le fait d'avoir cette arme te donnera un "avantage" sur la majorité des autres français en cas de KK, c'est déjà pas mal.

Préparer une survie tout en oubliant pas de vivre, c'est ma philosophie Wink

La je dirais que tu as besoin de partie en vacance quelque jour, ça te ferait probablement du bien !
avatar
Nico558
hors classe
hors classe

Nombre de messages : 4164
Age : 27
Localisation : Nord
Emploi : SNCF #nanti
Date d'inscription : 06/04/2015

https://www.emploi.sncf.com/fr/emploi/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par Raisehell le Sam 12 Nov 2016 - 3:17

Te voila confronté à l'une des règles fondamentales de ce monde: On n'est pas tous égaux. Heureusement, car la nature est subtile, c'est pas parce qu'un tel achète 25 hectares de plaine, pour y construire un fort, que tu dois nécessairement faire pareil.

Organise-toi en fonction de tes moyens et disponibilités. Et ça ira beaucoup mieux.
avatar
Raisehell
hors classe
hors classe

Nombre de messages : 4000
Age : 27
Localisation : Bouches-du-Rhône
Date d'inscription : 29/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par Barnabé le Sam 12 Nov 2016 - 5:19

Salut,

Pour l'aspect financier, il faut limiter les achats spécifiques au "grand jour" (qui ne viendra peut-être jamais)
Ma préparation ne m'a quasiment rien coûté.
Les armes que je possède sont celles que j'utilise avec plaisir au club.
La nourriture que je stocke est celle que je mange, c'est juste de l'argent "immobilisé", mais rien n'est jeté.
Ma "BAD" c'est chez moi, c'est loin d'être parfait mais je m'en contente et j'adapte ma préparation en conséquence.

Les seules choses que j'ai acheté spécifiquement et que je n'ai pas utilisé à date sont 2 filtres à eau de type randonnée et un pied de biche.

Faut pas se laisser embarquer dans la surenchère des forums où les mecs ont (soi-disant) un coffre plein de flingues, des milliers de cartouches, de la bouffe pour 2 ans, une BAD à 500km de chez eux, un gros 4x4 pour rejoindre la fameuse BAD... mrgreen

T'es un peu en surchauffe, quitte ces sujets pour un temps, il faut te changer les idées.
La survie doit s'intégrer dans ta vie, mais toute ta vie ne peut pas tourner autour de la survie, sinon ça devient insupportable pour toi et pour tes proches.

avatar
Barnabé
sergeant-major
sergeant-major

Nombre de messages : 276
Age : 46
Localisation : Sud Est
Date d'inscription : 29/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par Rhonvn le Sam 12 Nov 2016 - 6:04

TacticalFury a écrit:Vous aussi vous avez des périodes où vous remettez totalement en question votre démarche? Le sens de cette démarche même... parce que se préparer correctement demande énormément d'investissement psychologique, de temps, et d'argent.
Si tu doutes, c'est que tu n'es pas encore persuadé du bien fondé de ta démarche. Il est vrai que la vie de tous les jours offre encore une image de "normalité". Mais prend du recul ; évite les médias mainstream français.
N'hésite pas à peser le pour et le contre des arguments.
De mon côté, je ne doute plus.
Prend connaissance de l'actualité donnée sur les sites d'informations non-officiels. Internet est ton ami.  mrgreen
Lis Guérilla.
Lis La France Djihadiste d'Alexandre Mendel.
Ecoute Piero San Gorgio, Jovanovic, TV Liberté, Meta TV, Aldo Sterone, le bréviaire des patriotes, RT, Businessbourse, etc.

TacticalFury a écrit:Je dois vous avouer qu'en ce moment même je fais un peu un burn-out du survivalisme...trop de prises de tête, trop de questionnements, l'argent à dépenser me rebute... ça empiète sur la vie de tous les jours. J'ai envie de tout larguer pour un moment.
Aucune raison de péter un plomb puisque personne ne te met la pression. Tu es en plein doute parce la vie te parait normale. Et elle est normale pour beaucoup de gens, en France !
Il y en a même qui gagnent plus d'argent maintenant qu'avant ! Ou qui sont plus heureux maintenant.
Mais ne t’arrête pas au tapis ; regarde ce qu'il y a de caché dessous. C'est à l'échelle globale qu'il faut regarder.
Tu te demandes simplement si dépenser de l'argent dans du matos qui ne servira sans doute pas vaut le coup ? Non, si tu es quasi persuadé qu'il ne servira pas.
Il faut rentabiliser tes achats.
Moi, par exemple :
- J'aime la randonnée et le bushcraft. Donc, achat passionné de couteaux et d'équipement de survie dans la verte. D'ailleurs, le sac d'évacuation est un peu le sac du randonneur qui part pour 3/4 jours.
- J'aime les armes. Donc, achat d'armes blanches et à feu.
- J'aime la simplicité et je fuis les contraintes. Donc, je décide de rester sur des armes à feu en catégorie C.
- Je m'intéresse, voire me passionne, pour l'histoire et la géopolitique. J'ai vécu 45 ans en île-de-France, j'ai vu le racisme anti-Blanc de (trop) près, j'ai bientôt 48 ans, j'ai assisté au remplacement de population dans le 93 et le 95, je sais que la République n'est que mensonge et que soit nous, soient nos enfants, allons sévèrement morfler !
- Je fais du sport pour m'entretenir. Muscul, Crossfit, boxe...
- J'ai déjà failli plusieurs fois me faire atomiser par des racistes anti-Blancs. Aujourd'hui, j'ai 24/24 sur moi du matos (que je ne détaillerais pas) pour me défendre.
- Maintenant, j'ai quitté l'île-de-France. J'ai deux malinois, une maison avec jardin, des stocks, une citerne de récupération d'eau, etc. Je vais pas tout détailler.
Tout ça doit correspondre à un mode de vie et non à une obligation d'achat.

Enlever le "fragile" de "babtou fragile", c'est un état d'esprit. Ce n'est pas juste acheter du matos.

Je vois autour de moi les gens s’appauvrir.
La société qui s’ensauvageonne.
Les médecins qui ne sont pas remplacés. Ceux qui restent qui ne prennent plus personne d'autre. Les Hôpitaux qui débordent. Les régions ruinées. Les petits fonctionnaires qui subissent la pression infernales de la hiérarchie pour gratter de l'argent, etc.

On veut faire de la France un pays sans identité, métissé et musulman. C'est un suicide collectif... ou un génocide ethnique. Soumission ou résistance. Quoi qu'il en soit, l'avenir s'annonce à 100% sombre.

Si tu doutes réellement, que tu n'es ni passionné de randonnée / bushcraft, ni d'équipement militaire, ni d'armes, stop tout.

Achètes-toi une carabine 22 LR et un simple calibre 12 pour du ball trap.

Quoi que tu décides, vis normalement.

La préparation militaire, le sport, le tir sportif, la randonnée et le bushcraft doivent être avant tout des passions, au même titre que les jeux vidéos, les voitures, les motos, les voyages.

Sinon, tu ne stockeras que du matos et des remords, alors qu'il te faut des connaissances et un mental.
avatar
Rhonvn
brigadier-general
brigadier-general

Nombre de messages : 1120
Age : 48
Localisation : A présent loin de toute jungle urbaine
Emploi : Responsable sureté
Date d'inscription : 01/06/2013

http://jesuislombredelahaine.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par Roolio64 le Sam 12 Nov 2016 - 6:31

Te prends pas la tête avec toutes les conneries à la mode qu'on peut te vendre sur les forums.

Si t'as pas de pq électronique ou de lampe plasma LCXI t'es mort^^

Le survivalisme, si ça doit devenir cause de suicide c'est con Laughing
avatar
Roolio64
lieutenant-general
lieutenant-general

Nombre de messages : 1604
Age : 34
Localisation : Hautes Alpes
Date d'inscription : 24/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par Chris-mt le Sam 12 Nov 2016 - 9:18

Roolio64 a écrit:

Le survivalisme, si ça doit devenir cause de suicide c'est con Laughing  
lol!

Le "problème" sur ce forum est qu'il y a beaucoup de sujets : armes, plaques tactiques, filtres, communication, bagnole, masque à gaz, slip 5.11 ... A chaque nouveau sujet, on stresse un peu " mon dieu, j'ai pas pensé à ça" ... faut aussi savoir faire des impasses.

- armes : plaisir au tir, rien de spécifique à la survie
- outillage : j'ai renforcé le contenu de mon garage et ça me sert au quotidien à bricoler ou entretenir mon terrain. No problem
- bouffe : un stock tournant d'aliment de base, ça ne coute pas cher et ce n'est pas perdu
- plaque tactiques : Trop cher, trop lourd, trop voyant et je ne l'aurai surement pas sur moi quand j'en aurai besoin => impasse. Peut être un jour, mais ça m'empêche pas de dormir
- filtres : oui, il y en a de bons à 250 € mais si ça ne doit jamais servir, c'est con. J'ai pris 2 mini Sawyer à 30 €, ce sera suffisant
- radio : j'ai fait impasse actuellement
- bagnole : la mienne est l'exact opposé de ce qu'il faudrait. Rien à foutre, les routes seront bloquées, je serai plus en sécurité chez moi : impasse
- masque à gaz, risques nucléo bactério machins : impasse aussi : faut pas rentrer dans des délires, surtout vivant en pleine campagne, il y a peu de chance d'être visé par un obus chimique.

Bref, je reste prévoyant mais sans excès et sans empiéter trop sur ma vie personnelle, ma famille et mon compte en banque.

Chris-mt
major-general
major-general

Nombre de messages : 1413
Age : 48
Localisation :
Date d'inscription : 14/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par nezrond le Sam 12 Nov 2016 - 9:27

Mon cas perso:

Je suis de nature assez autonome, débrouillard, campagnard, bricoleur. Alors pour moi m'équiper en outils est normal, ce n'est même pas du survivalisme et ça ne représente aucune contrainte.
Le tir, la chasse, les armes, j'aime, donc là encore c'est pas une contrainte, seul le budget m'arrête.
J'ai horreur de passer du temps sur la plage, j'ai horreur des coins à touristes, donc ne pas avoir le budget pour foutre le cul dans le sable l'été je m'en moque.

Le cas général:

Comme le dit Morag, le survivalisme c'est aussi un vrai loisir.
Un loisir plaisant, on apprend des choses, on regarde la pertinence tel ou tel matériel, on réfléchit à ce qui risque le plus d'arriver, on fait coïncider ça avec d'autres loisirs (randos, tir, bricolage).
Donc au lieu d'avoir un abonnement à la salle de sport ou au ciné on achète des muns.

Là où ça peut coincer c'est si le mec est du genre cigale voyageuse à deux mains gauches, dans ce cas c'est sûr qu'il aura du mal à en sentir l'intérêt, et y consacrer un certain budget va vraiment lui faire mal au cœur. Et à la limite il lui manquera même le mental donc au final...c'est mal barré et il n'y a pas de remède.

Dans ton cas:

1- fais une pose, pas la peine de te mettre dans le rouge (en banque et psychologiquement) pour ça.
2- cible mieux tes choix, exemples, en urbain il vaut mieux un pistolet 9mm qu'un FA et c'est plus pratique pour ton loisir tir, les plaques balistiques...mouais...tu comptes monter au front ? Tu comptes les avoir sur toi au boulot au cas où ça parte en couille pendant la journée ? Tu te vois courir chargé comme un âne en zone urbaine ? Perso je ne mettrais jamais d'argent dans un gilet ou une plaque, pour moi la contrainte est trop forte pour une utilité réduite.
3- Une bonne part de tes achats peuvent, doivent, faire référence à ton quotidien, l'eau tu la boiras, les pâtes tu les mangeras, les briquets ça se garde, le pq aussi, ect... Donc comme il a été dit c'est de l'achat différé pas plus.

Pour caricaturer il y a deux approches de préparation, le côté porte avion avec plein d'objets hi-tech et du blindage tout le tour du ventre, c'est cool techniquement parlant mais, à mon avis, ça ne servira à rien et c'est ruineux. Et le côté vieux paysan résilient, et là c'est moins coûteux et beaucoup de choses peuvent servir au quotidien dans d'autres cas que le kk.

Prends un peu de recul et cible mieux ce qui te sera vraiment utile.
Sache que déjà avec un pistolet, de l'eau, des pâtes, un réchaud, une hache, des piles tu es déjà mieux préparé que les 3/4 de la population.

nezrond
brigadier-general
brigadier-general

Nombre de messages : 1275
Age : 41
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 24/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par Chris-mt le Sam 12 Nov 2016 - 9:39

nezrond a écrit:

Sache que déjà avec un pistolet, de l'eau, des pâtes, un réchaud, une hache, des piles tu es déjà mieux préparé que les 3/4 de la population.

J'aurais dit que 95 % de la population, voir plus

Chris-mt
major-general
major-general

Nombre de messages : 1413
Age : 48
Localisation :
Date d'inscription : 14/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par Lucasud le Sam 12 Nov 2016 - 10:52

J'en pense que tu devrais regarder autour de toi et surtout observer le changement de mentalité des gens, il y a plusieurs années je passais pour un fou et maintenant on me demande des conseils. Ta préparation c'est normal de la remettre en cause, perso je vis normalement mes enfants pensent à leur avenir professionnel ma femme et moi aussi d'ailleurs, mais de temps en temps je fait le point sur ma préparation en pensant à eux sans tombé dans la paranoïa mais juste voir cela comme une roue de secours, tu la changera sûrement jamais mais une nuit sous la pluie tu seras content de l'avoir.
avatar
Lucasud
major
major

Nombre de messages : 602
Age : 49
Localisation : Le sud
Date d'inscription : 26/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par Wotan le Sam 12 Nov 2016 - 11:29

Et le meilleur survivaliste c'est le SDF...
avatar
Wotan
sergeant-major
sergeant-major

Nombre de messages : 207
Age : 32
Localisation : Essonne
Emploi : esclave du système
Loisirs : Tir, lecture, sport nature
Date d'inscription : 05/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par Ultimaratio95 le Sam 12 Nov 2016 - 11:48

Dans ces cas là il faut consulter son médecin.
Tu lui expliques en détail les raisons de ton burn out.
Il te fera un arrêt maladie pour stress et burn out lié au survivalisme.
Il existe je pense des associations de patients qui peuvent t'aider.


Parce que croyez moi, c'est pas une vie.



...
avatar
Ultimaratio95
brigadier-general
brigadier-general

Nombre de messages : 1270
Age : 35
Localisation : Partout
Loisirs : Conflit de canard du Sud Ouest
Date d'inscription : 04/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par Invité le Sam 12 Nov 2016 - 12:08

Si tu es armé et possèdes quelques réserves de bouffe, c' est déjà mieux que 99 % de la population ! Et c' est déjà ça ........

Pour les armes ? Prends ce que tu utiliseras au stand et rien d' autre.......tu ne dépenseras pas ainsi dans le vent !
Pour les munitions ? Vu la vitesse à laquelle elles augmentent ? C' est un investissement à court terme.......encore plus sur le long terme !
Pour la bouffe ? Tu finiras par la bouffer quoiqu' il arrive ! redevil

C' est là le minimum à avoir ! Pour les quantités nous en sommes les seuls juges dans les limites légales ........ redevil

Pour le reste ? Chacun fait selon ses moyens et " ses inquiétudes "..........Ne souscrit pas à l' aspect commercial de la chose ! ça dormira essentiellement au placard !

H.B.V.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par NaonedBzh le Sam 12 Nov 2016 - 12:16

Moi c'est un brun-out qui m'a amener à avoir une démarche survivaliste.

Je tafais comme un taré, 50/60h par semaine depuis des années, toujours disponible pour en faire plus.... Et puis un jour tout a lâcher, à commencer par le mental!
M'a fallut 2 ans pour m'en remettre sur le plan psy (ba oui faut pas avoir peur d'utiliser les bons mots) et coté matériel j'ai tout perdu: maison en location, boulot....

Par contre ca m'a énormément ouvert les yeux sur la vie que j'avais ou pas. C'est de la qu'est venue ma "quête" survivaliste ou plus résiliente.

Des qu'on aura redresser la barre, on compte bien trouver un bout de terrain et s'installer tranquille, le plus loin possible de la connerie humaine et avec un maximum d'autonomie, et donc d'indépendance au système...

C'est évident qu'un jour il va nous arriver un gros KK mais il faut essayer de prendre du recul parce que toute facon, on aura jamais le temps de tout préparer et y aura des choses que l'on aura oubliés...
Faut ce donner des objectifs prioritaires que l'on peu atteindre (ca sert a rien de rever d'une BAD qu'on aura jamais sauf a ce péter le moral) et gérer au mieux....
avatar
NaonedBzh
second lieutnant
second lieutnant

Nombre de messages : 370
Age : 46
Localisation : 33 gironde
Date d'inscription : 29/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par antonetti06 le Sam 12 Nov 2016 - 12:22

NaonedBzh a écrit:Moi c'est un brun-out qui m'a amener à avoir une démarche survivaliste.



je pense comme nous tous , ou du moins " les citadins "
avatar
antonetti06
hors classe
hors classe

Nombre de messages : 5130
Age : 33
Localisation : Nissarte per tougiou
Emploi : gigolo
Loisirs : guns and harley
Date d'inscription : 05/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par compagnon le Sam 12 Nov 2016 - 14:37

Wotan a écrit:Et le meilleur survivaliste c'est le SDF...
je crois pas,non!
avatar
compagnon
second lieutnant
second lieutnant

Nombre de messages : 300
Age : 44
Localisation : isere
Date d'inscription : 30/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par NaonedBzh le Sam 12 Nov 2016 - 15:15

antonetti06 a écrit:
NaonedBzh a écrit:Moi c'est un brun-out qui m'a amener à avoir une démarche survivaliste.



je pense comme nous tous , ou du moins " les citadins "

Je suis pas citadin, j'étais juste dans une démarche de "travailler plus pour en mettre un peu de coté" et puis finalement c'était plus du "travailler plus pour engraisser l'état"!!!!

Donc ca été un mal pour un bien, au moins je me suis aperçu que je me faisait depuis des années ca m'a ouvert les yeux...
Après, tout perdre quand on est en couple avec des enfants c'est pas le pied. Mais j'aurais aussi pu perdre femme et enfants...

J'ai garder l'essentiel, même si les fins de mois sont le 10 de chaque mois (et c'est pour bcp pareil) on a un toit sur la tete, du chauffage et a manger!

C'est bien la le principal!!!

Ps: il parrait que ce genre d'épreuve ressers les liens, bin, on va finir par etre indestructibles nous..... cheers
avatar
NaonedBzh
second lieutnant
second lieutnant

Nombre de messages : 370
Age : 46
Localisation : 33 gironde
Date d'inscription : 29/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par gorane le Sam 12 Nov 2016 - 15:26

TacticalFury a écrit:et d'argent.

Pourquoi je dépense tout ce fric là-dedans? Je pourrais faire tant d'autres choses avec !

Bon, quand on a des hauts revenus c'est tout de suite plus accessible de concilier préparation & plaisirs de la vi:

En fait, le survivalisme n'est pas un truc de riche. Les 'riches' (les vrais) sont / se croient à l'abri.

Le 'pauvre' sait qu'il est exposé, et donc se prépare un peu plus (parfois!).
Je suis d'accord avec l'essentiel de ce qui à été dit.
Un flingue à plus de 10000€ ne te préparera pas mieux qu'une pétoire à 1000€.

Tout projet de longue haleine nécessite parfois de pauses....
avatar
gorane
captain
captain

Nombre de messages : 541
Age : 58
Localisation : Chez moi
Emploi : avec
Loisirs : nombreux (trop...)
Date d'inscription : 24/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par compagnon le Sam 12 Nov 2016 - 15:27

Pour moi une chose est sur si un jour ça par en couilles ,je préfère comme voisin lui
https://www.youtube.com/watch?v=A5LTgkLw5DQ
plutôt qu'eux!
https://www.youtube.com/watch?v=9PODnRarD78
c'est pour ça que le survivaliste doit adapter sa préparation en fonction de son environnement!
avatar
compagnon
second lieutnant
second lieutnant

Nombre de messages : 300
Age : 44
Localisation : isere
Date d'inscription : 30/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par antonetti06 le Sam 12 Nov 2016 - 15:37

NaonedBzh a écrit:
antonetti06 a écrit:
NaonedBzh a écrit:
Ps: il parrait que ce genre d'épreuve ressers les liens, bin, on va finir par etre indestructibles nous..... cheers

lol!
avatar
antonetti06
hors classe
hors classe

Nombre de messages : 5130
Age : 33
Localisation : Nissarte per tougiou
Emploi : gigolo
Loisirs : guns and harley
Date d'inscription : 05/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par NaonedBzh le Sam 12 Nov 2016 - 15:41

compagnon a écrit:Pour moi une chose est sur si un jour ça par en couilles ,je préfère comme voisin lui
https://www.youtube.com/watch?v=A5LTgkLw5DQ
plutôt qu'eux!
https://www.youtube.com/watch?v=9PODnRarD78
c'est pour ça que le survivaliste doit adapter sa préparation en fonction de son environnement!

ba la, y a pas photo!!!

J'irai volontier donner un coup de main au papy a rentrer son foin pendant que l'autre tache cramera sur sa dalle!!!
avatar
NaonedBzh
second lieutnant
second lieutnant

Nombre de messages : 370
Age : 46
Localisation : 33 gironde
Date d'inscription : 29/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par antonetti06 le Sam 12 Nov 2016 - 16:09

et oui défois ça souffle il faut sacrocher au poteau , moi aussi avec ma femme enseinte de notre premier enfant donc il y a 6 ans  , on se lavait "à la casserole " dans la baignoire et on mangait des pates tout les jours sans fromage sans rien pale mais c'est vrai que on en sort plus fort et que apres avoir touché le fond on peux connaitre que mieux . et c'est la que j'ai commencé à penser fourmi et que j'ai brulé la cigale pour toujours .

la vie c'est jamais une ligne droite , les vieux disent tant qui a la santé ! et c'est vrai , si en plus tu as pas la santé tu es mort ! tu peux pas survivre . surtout sans niveau d'etudes ou ton travail demandera toujours un effort physique .

dit toi que des gens n'ont jamais connu le veritable amour de leur vie ! des gens qui vivent seul toute leur vie ! ça c'est dur ! une vie sans amour et sans decendance What a Face les noel seul , les anniversaire personne pour te souhaiter extext .

il faut pas hésiter à prendre les bonnes décisions au bon moment , par exemple moi je suis retourné à mon premier métier dont je ne voulais plus entendre parler ...je me suis mis ma fierté entre les jambes .
avatar
antonetti06
hors classe
hors classe

Nombre de messages : 5130
Age : 33
Localisation : Nissarte per tougiou
Emploi : gigolo
Loisirs : guns and harley
Date d'inscription : 05/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par Morgan84 le Sam 12 Nov 2016 - 16:15

Tu te prend trop la tete mon ami, le 12 du grand père, 4 poules et un coq, un petit potager ou réserve de bouffe tu sera déjà mieux préparer que 75% de la population Française.
avatar
Morgan84
brigadier-general
brigadier-general

Nombre de messages : 1150
Age : 26
Localisation : Drôme (26)
Emploi : Cuisinier
Date d'inscription : 25/11/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par JM56 le Sam 12 Nov 2016 - 16:20

Salut,

C'est normal, dans tous les projets à long terme il y a des baisses de régime. A moins d'avoir des moyens infinis et de ne pouvoir se consacrer qu'à ça (et encore ...) impossible de ne pas y succomber de temps à autres. Le tout s'est de ne pas s’écœurer complètement au point de tout mettre au rencart! Je crois que pour ne pas avoir ce genre d'états d'âme il faut :

-1- Se convaincre du bien fondé d'une préparation survivaliste. Comme dirait l'ami Volwest, entre autres, le survivalisme c'est d'abord un état d'esprit. Un état de conscience et d'éveil qui te distingue du reste de la population qui ne fait que gober les rengaines et le mode de vie consumériste qu'on leur impose. De la même façon il ne faut pas sombrer dans le côté "effet de mode" du survivalisme, qui est diamétralement opposé à sa philosophie. On s'y met parce qu'on croit à la validité du concept, qui si il est bien appréhendé permet justement de dégager du temps (et à terme, de l'argent) parce qu'on n'a plus à s'inquiéter de ce qu'on ferait en cas de rupture de la normalité.
Ce qui amène au deuxième point :

-2- Se préparer à son rythme, et en fonction de ses moyens. Là je ne ferais que répéter ce qui a déjà très bien été dit au-dessus, en gros chercher à en faire toujours plus parce qu'on est tombé dans la spirale de l'effet de mode n'apporte que frustration et inefficacité.

Le mieux serait donc effectivement, dans ton cas, de prendre un peu de recul pendant quelques temps pour faire autre chose. Il est peu probable que le système s'effondre violemment dans les prochaines semaines. Enfin , j'espère mrgreen
avatar
JM56
first sergeant
first sergeant

Nombre de messages : 151
Age : 40
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 01/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par P.Godwin le Sam 12 Nov 2016 - 16:24

Je me prépare comme nombre d'entre vous ( je ne fais pas la liste, c'est la même que beaucoup ), quand je " stocke", je me dit juste que " ça peut servir au cas où"....
No stress comme ça et si jamais ça clashe...j'aurais mes 2 boites de haricot d'avançe !

P.Godwin
private
private

Nombre de messages : 9
Age : 47
Localisation : Extrème sud
Date d'inscription : 04/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par h trois le Sam 12 Nov 2016 - 16:27

compagnon a écrit:Pour moi une chose est sur si un jour ça par en couilles ,je préfère comme voisin lui
https://www.youtube.com/watch?v=A5LTgkLw5DQ

Le gars prépare ses soupes en "jours" et pis faut que la tête du cochon elle soit un peu rance.
avatar
h trois
general
general

Nombre de messages : 2330
Age : 97
Localisation : La campagne
Date d'inscription : 02/11/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par alex23 le Sam 12 Nov 2016 - 16:47

Le burn-out c'est quand ta une couille qui sort du pantalon ou du slip ?

Ta un coup de moue ! Essaye de mettre un peu de côté un petit peu tous ça et fait autre choses .
Perso j'ai une petit liste et au fils du temps tu coche ce que tu prend ou fait , ça prend du temps et qui tout s'écroule avant que tu ai fini ta préparation pas grave comme la dit Philippe tu aura beaucoup plus que 99,99% des gens !
avatar
alex23
hors classe
hors classe

Nombre de messages : 3023
Age : 30
Localisation : France
Loisirs : Tir,course de cote
Date d'inscription : 26/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par antonetti06 le Sam 12 Nov 2016 - 17:09

alex23 a écrit:Le burn-out c'est quand ta une couille qui sort du pantalon ou du slip ?


!

elle est bonne celle la ! bien joué ! clapclap

avatar
antonetti06
hors classe
hors classe

Nombre de messages : 5130
Age : 33
Localisation : Nissarte per tougiou
Emploi : gigolo
Loisirs : guns and harley
Date d'inscription : 05/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par ndes43 le Sam 12 Nov 2016 - 17:32

Ca fait pile 20 ans que j'ai quitté la ville, mais à vrai dire par amour de la solitude et de l'indépendance plus qu'autre chose. Nous vivons depuis dans un trou perdu, une réserve de blancs qui n'intéresse personne, une vraie solidarité entre voisins et la possibilité de vivre en quasi autarcie, puits, potager, poulailler, chiens, ateliers, photoltaïque, moteur stirling en cours de fabrication et gazogène en projet. Niveau loisirs, c'est balades, chasse et tir (plus rechargement), même si le stand est à plus de 40 bornes, comme la 1re "ville" la plus proche (moins de 20000 h). Concernant la vie sociale, c'est plus que limité, mais ça ne nous dérange pas, c'est l'objectif, et outre le plaisir de pouvoir partir de chez soi a pied avec le fusil sur l'épaule et les chiens, dans un décor sauvage, la plus grosse différence réside dans la perception du temps, il faut avoir un gros problème psychologique pour être stressé par le rythme de vie ici. Attention, ce n'est pas fait du tout pour les citadins dans l'âme. Tout est loin d'être rose, à 1100 m d'altitude le climat n'est pas facile, c'est une région pauvre que la plupart des habitants d'origine ont quitté, il vaut mieux construire si on veut une maison habitable l'hiver et l'intégration demande beaucoup de patience (d'ailleurs, à de rares exceptions, on ne fait rien pour aider les nouveaux arrivants, et la plupart des commerçants ne sont pas acceuillants vis à vis des nouvelles têtes).
Tout ça pour dire que pour moi, c'est d'abord le choix du mode de vie qui détermine la pertinence du survivalisme (que je ne pratique pas dans le sens de ce que je découvre au travers des forums, et je ne prétends pas avoir raison dans ce que je dis, mais c'est mon point de vue), sans avoir à gérer de contradictions. Autrement, c'est une marotte, et en tant que telle, on finit toujours par se demander quelle est son utilité réelle. Puis concernant le "burn out", faut savoir d'abord si ça consiste juste à en avoir marre (ce qui est très bon pour se poser les bonnes questions), où le vrai pétage de plombs parce qu'on est pas assez solide pour supporter sa situation, mais dans tous les cas de figure, c'est toujours le choix du mode de vie qui est en cause.
Et d'accord avec Antonetti06, ça fait plus de 30 ans que je suis avec ma femme, nous sommes heureux ensemble, et je considère de ce fait avoir plus que je n'en espérais, même si nous avons notre lot d'emmerdements comme tout un chacun.
avatar
ndes43
hors classe
hors classe

Nombre de messages : 3633
Age : 52
Localisation : Perdu dans les montagnes d'auvergne
Emploi : Acteur du Muppet' show
Loisirs : Chasse et tir
Date d'inscription : 15/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par h trois le Sam 12 Nov 2016 - 18:04

ndes43 a écrit:ça fait plus de 30 ans que je suis avec ma femme, nous sommes heureux ensemble, et je considère de ce fait avoir plus que je n'en espérais.

N'est-ce pas là le côté le plus important de nos vies?

Être avec l'être qu'on aime, traverser les épreuves, pouvoir compter l'un sur l'autre, ça n'a pas de prix.

Après 20 avec Mme H3 j'ai le sentiment d'être avec elle depuis hier, et lorsque nous nous somme rencontré il y a 20 ans nous avions l'impression d'être ensembles depuis toujours.
avatar
h trois
general
general

Nombre de messages : 2330
Age : 97
Localisation : La campagne
Date d'inscription : 02/11/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum