Survivalisme et burn-out

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par h trois le Sam 12 Nov 2016 - 18:04

ndes43 a écrit:ça fait plus de 30 ans que je suis avec ma femme, nous sommes heureux ensemble, et je considère de ce fait avoir plus que je n'en espérais.

N'est-ce pas là le côté le plus important de nos vies?

Être avec l'être qu'on aime, traverser les épreuves, pouvoir compter l'un sur l'autre, ça n'a pas de prix.

Après 20 avec Mme H3 j'ai le sentiment d'être avec elle depuis hier, et lorsque nous nous somme rencontré il y a 20 ans nous avions l'impression d'être ensembles depuis toujours.

h trois
general
general

Nombre de messages : 2186
Date d'inscription : 02/11/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par Chris-mt le Sam 12 Nov 2016 - 18:12

P.Godwin a écrit:No stress comme ça et si jamais ça clashe...j'aurais mes 2 boites de haricot d'avançe !

ça c'est de la prépa de fou mrgreen
Phillipe a trouvé son maitre Very Happy

PS : je déconne : bienvenue sur le fofo alatienne

Chris-mt
brigadier-general
brigadier-general

Nombre de messages : 1232
Age : 48
Localisation :
Date d'inscription : 14/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par Momo dla colo le Sam 12 Nov 2016 - 19:03

antonetti06 a écrit:
alex23 a écrit:Le burn-out c'est quand ta une couille qui sort du pantalon ou du slip ?


!

 elle est bonne celle la ! bien joué ! clapclap


😂😂 je valide.
avatar
Momo dla colo
first lieutenant
first lieutenant

Nombre de messages : 498
Age : 33
Localisation : Paris
Emploi : Désanusseur de porcs.
Loisirs : Tricot, danse contemporaine et jouer du pipeau.
Date d'inscription : 21/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par Morag le Sam 12 Nov 2016 - 19:11

Roolio64 a écrit:
Le survivalisme, si ça doit devenir cause de suicide c'est con Laughing  

EXCELLENT pouce

Je trouve l'idée de ce post vraiment intéressante et je trouve toujours plus sensés les gens qui doutent plutôt que ceux qui sont toujours convaincus d'avoir raison (non je ne vise personne :siffle: hein Philippe)
Je l'ai déjà dit j'aborde le survivalisme comme un hobby. Voilà la place que je lui accorde. En même temps je suis du genre passionné et je suis venu au tir (et sur CA2) tout d'abord pour cela. Et globalement je trouve que cet esprit survie m'à plutôt permis de mieux apprécier la valeur des choses, la chance et le confort dont je bénéficie.
Côté préparation parfois j'ai envie d'investir dedans et parfois plus du tout car je privilégié toujours mes obligations de père de famille plutôt que mes hobbies. Et puis comme toute passion il y a des périodes aussi.
Bref tout ça pour te dire que je comprends tes doutes et ton burn-out survivalisme et que mon conseil c'est de ne pas te forcer et de laisser le truc revenir plus tard. Pour les armes ici on adore brainstormer, moi le premier et débattre, mais comme ça t'a été dit à juste titre, déjà avec une 22 tu seras mieux préparé que la majorité de la population et avec le PM en 9mm dont tu as envie encore plus !
Après pour être tout à fait franc perso comme j'étais convaincu de la nécessité d'un FA je me l'étais mis en must have et c'est vrai que c'est seulement depuis que j'ai ma VZ que j'ai levé le pied sur l'aspect armes. Et quand j'en achèterai d'autres ça sera par gourmandise car de mon point de vue j'ai l'essentiel (22lr, FAP, PA 9mm, FA).
Fixe toi peut-être comme moi une liste "à minima" plutôt que de vouloir la préparation ultime.
Allez c'est bientôt les fêtes on va encore se gaver comme des porcs c'est pas encore la Fin du Monde Wink
avatar
Morag
hors classe
hors classe

Nombre de messages : 15061
Age : 97
Localisation :
Date d'inscription : 09/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par Zwitt19 le Sam 12 Nov 2016 - 20:54

Mes 2 conseils:

Limites au maximum la télé et les jeux vidéos, tu vas voir le temps libre que tu vas avoir.

Ne reste pas tout seul, profites de ta copine si tu en a une ou sors avec tes copains ( collègues). Par contre pour faire ça, il faut que tu sois agréable à vivre: ne parle pas tout le temps de fin du monde et de survivalisme.

( et peut être lâches un peu les sites survie pendant quelques jours)

Zwitt19
corporal
corporal

Nombre de messages : 82
Age : 42
Localisation : Corrèze
Loisirs : Trop peu de temps pour
Date d'inscription : 03/06/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par Momo dla colo le Sam 12 Nov 2016 - 22:00

Un sujet abordé tres interessant et des remarques tres pertinentes apportees par les mecs
Chacun peut s y reconnaitre et trouver des conseils pour relativiser les choses et recentrer ses prioritees...
avatar
Momo dla colo
first lieutenant
first lieutenant

Nombre de messages : 498
Age : 33
Localisation : Paris
Emploi : Désanusseur de porcs.
Loisirs : Tricot, danse contemporaine et jouer du pipeau.
Date d'inscription : 21/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par Invité le Sam 12 Nov 2016 - 23:55

Si la réflexion sur le survivalisme devient une cause de burn out, et ben qu'est ce que cela sera quand tu sera dans la merde avec un environnement méga KK?

Prend la vie comme elle vient.....avec à tes coté un 12 pour arroser en proximité jusqu'à 50 mtrs et un machin qui dégomme tout à 300 mètres mini(direction Armeca), personne ne viendra de faire KK dans la bottes.
No problèmo

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par Invité le Dim 13 Nov 2016 - 0:00

Maintenant si tu as problème existentiel insoluble sur le survivalisme, reste :
La cuite
La baise
Le prozac
Ou les 3 à la fois

MAIS VIVEZ A FOND LA VIE, PLUS ON EST ENTOURE DE CON PLUS ELLE EST COURTE alatienne


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par SCOOT le Dim 13 Nov 2016 - 0:41

Un sujet apaisant que celui-ci finalement.
Y'a des preppers, mais ils savent se montrer raisonnables et cohérents, voir marquer une pause.

Je suis déjà bien "outillé", mais je pense toujours à la situation non préparée.

Pour les armes, j'ai du Cat.B en arme de poing (22, 7.65, 38-357, 9 para, 44 Mag), je voulais les calibres courants pour avoir au moins une arme qui accepterait ce que j'arriverais à me procurer comme muns (et un stock d'avance quand même), une 22 avec lunette et MDS, une CAP de qualité (12/76 pour bouffer ce que j'arriverais à lui donner, mais j'ai aussi prévu du stock quand même).
Je pensais rajouter une 308 pour tirer à 200M et plus (je m'en sors bien à 100M avec la 22) afin d'avoir un truc qui a la patate pour stopper le gibier "net" et pour avoir une portée plus efficace que ce que je possède. Histoire de limiter l'approche aux rapaces.
Après, je pense que mon attirail sera complet.

Pour les muns, j'ai des ogives, de la poudre, amorces, étuis, la Dillon qui n'attend plus que j'apprenne à m'en servir.

De la bouffe, on en a toujours stocké.
Ma femme étant infirmière à domicile dans un milieu rural, on pourra échanger des soins contre de la bouffe (beaucoup de paysan nous "nourrissent" déjà par gratitude, nous on leur file des trucs comme des vêtements et autres qui ne servent plus etc...j'ai fait des travaux de peinture chez un autre, le troc fonctionne).
Je suis suffisamment habile de mes 10 doigts pour tout faire à la maison (sauf le gros œuvre dont je n'ai pas, encore?, acquis le savoir faire, je suis plus col blanc de formation...mais pas d'esprit!), un peu d'élec, plomberie, carrelage, placo, refaire un appart en rasant tout dedans en résumé.

Idem pour nos véhicules, on ne va jamais au garage.

Un truc tombe en rade à la maison, j'arrive à dépanner/réparer la majeure partie du temps.

Partant de là, j'ai forcément l'outillage qui va avec.

On a un forage (mais faudra de l'élec pour faire tourner la pompe ou brancher un moteur + courroie sur la pompe en place ou un vélo...bref, on trouvera). Il y a des fontaines dans un village voisin où l'eau est potable. Evidemment que ce serait la ruée en cas de KK. On verra.

Un gros congélo (encore dépendant de l'élec...il faudrait que je voie pour un petit groupe???), la bouffe est stockée et ça tourne.
On tiendrait pas des mois cependant. Une famille de 4, ça bouffe.
D'où l'idée de soins ou de mes compétences (mes mains, mon cerveau ou...mes armes) en échange.
Les véhicules sont rarement stockés sans le plein et j'ai un peu d'avance.
De l'eau potable en réserve.

J'aimerais faire plus, mais j'ai fourni un très gros effort financier depuis fin 2015 question armement (6 Cat.B d'un coup, ça déchire et le matos de rechargement idem) et je ne peux pas faire plus maintenant. J'ai pas mal tapé dans mes économies.

Donc, la 308 est une option que j'envisage sérieusement, mais ensuite je stoppe, et on continue alors notre train train gestion de stocks et apprentissage du tir.

J'ai aussi d'autres passions chronophages et €phages (les motos/autos) et j'ai dû pas mal délaisser ça depuis début d'année pour consacrer mes économies à "ça".
Cet été, nous sommes partis en vacances 1 semaine. Logement et bouffe pour 4 personnes : 66€. Y'a pas d'erreur.
Imbattable.
On était avec un club dédié à une de mes passions qui avait réservé un camping. C'était super. Dans le haut Var. 25 kms de tout et à 1000M. Et quand je dis tout, j'entends le premier hameau avec une boulangerie et un resto/pompe à essence.
Quel pied. Faut pas avoir oublié le sel comme on dit.
Bref, on a passé un bon moment avec peu de sous.

C'est donc possible de se changer les idées, de profiter d'un loisir tout en faisant une petite prépa.

Bonne chance à vous aussi! On va en avoir besoin.

SCOOT
hors classe
hors classe

Nombre de messages : 3922
Age : 36
Localisation : SUD
Date d'inscription : 30/11/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par Invité le Dim 13 Nov 2016 - 2:34

Morag a écrit:
Roolio64 a écrit:
Le survivalisme, si ça doit devenir cause de suicide c'est con Laughing  

EXCELLENT pouce

Je trouve l'idée de ce post vraiment intéressante et je trouve toujours plus sensés les gens qui doutent plutôt que ceux qui sont toujours convaincus d'avoir raison (non je ne vise personne :siffle: hein Philippe)
Je l'ai déjà dit j'aborde le survivalisme comme un hobby. Voilà la place que je lui accorde. En même temps je suis du genre passionné et je suis venu au tir (et sur CA2) tout d'abord pour cela. Et globalement je trouve que cet esprit survie m'à plutôt permis de mieux apprécier la valeur des choses, la chance et le confort dont je bénéficie.
Côté préparation parfois j'ai envie d'investir dedans et parfois plus du tout car je privilégié toujours mes obligations de père de famille plutôt que mes hobbies. Et puis comme toute passion il y a des périodes aussi.
Bref tout ça pour te dire que je comprends tes doutes et ton burn-out survivalisme et que mon conseil c'est de ne pas te forcer et de laisser le truc revenir plus tard. Pour les armes ici on adore brainstormer, moi le premier et débattre, mais comme ça t'a été dit à juste titre, déjà avec une 22 tu seras mieux préparé que la majorité de la population et avec le PM en 9mm dont tu as envie encore plus !
Après pour être tout à fait franc perso comme j'étais convaincu de la nécessité d'un FA je me l'étais mis en must have et c'est vrai que c'est seulement depuis que j'ai ma VZ que j'ai levé le pied sur l'aspect armes. Et quand j'en achèterai d'autres ça sera par gourmandise car de mon point de vue j'ai l'essentiel (22lr, FAP, PA 9mm, FA).
Fixe toi peut-être comme moi une liste "à minima" plutôt que de vouloir la préparation ultime.
Allez c'est bientôt les fêtes on va encore se gaver comme des porcs c'est pas encore la Fin du Monde Wink

Avoir raison ? Je préférerai douter encore ! Mais les doutes sont loin derrière désormais.......... lol!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par Feu! le Dim 13 Nov 2016 - 16:23

il ne faudrai pas non plus basculer du prévoyant en régle générale qui adopte un comportement survivaliste au paranoiaque maladif.
Quand on regarde les docus US il y en a qui en ont une couche, stocks de conserves avariées depuis plus de dix ans, conserves maison de viande de chasse jusqu'au plafond, lingots d'or et d'argent enterrés partout dans le jardin et pendant ce temps là on vie comme un clochard....
stock de bouffe pour chien qu'on espère troquer....
bunker home made avec accès depuis le garage construit à la main, livraison de palette de bouffe la nuit pour pas que les voisins voient, bref..... Rolling Eyes

faut être prévoyant et si malgré tout c'est ton heure....tu peut pas rester sur terre éternellement............profite aussi de la vie
avatar
Feu!
colonel
colonel

Nombre de messages : 978
Age : 42
Localisation : groland
Date d'inscription : 05/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par Rhonvn le Dim 13 Nov 2016 - 17:33

SCOOT a écrit:Un sujet apaisant que celui-ci finalement.
Y'a des preppers, mais ils savent se montrer raisonnables et cohérents, voir marquer une pause.
En effet. Apaisant dans le sens où on prend le temps de réfléchir sans panique ni stress.

Je n'aime pas le mot survivaliste ; je ne vois pas très bien à quoi il correspond et je ne me considère donc pas comme un survivaliste.
Je préfère l'expression : "citoyen responsable".

Encore mieux :
J'ai visionné cette nuit le deuxième épisode de The Walking Dead saison 7, et un dialogue du roi Ezekiel m'a fait penser à ce que je crois être :
S'adressant à Morgan, en gros (je n'ai plus les mots exacts), il lui dit :
Comme dit l'adage : le pessimiste regarde par terre et se cogne. L'optimiste regarde en l'air et perd l'équilibre. Le réaliste regarde devant lui et ajuste sans cesse son parcours.

Voilà ce que j'espère être : un réaliste.
Raisonnable et cohérent.

SCOOT a écrit:Ma femme étant infirmière
Ça, c'est presque la femme idéale dans un avenir proche.  mrgreen

SCOOT a écrit:J'aimerais faire plus, mais j'ai fourni un très gros effort financier depuis fin 2015 question armement (6 Cat.B d'un coup, ça déchire et le matos de rechargement idem) et je ne peux pas faire plus maintenant. J'ai pas mal tapé dans mes économies.
Donc, la 308 est une option que j'envisage sérieusement, mais ensuite je stoppe, et on continue alors notre train train gestion de stocks et apprentissage du tir.
On a tous nos limites... essentiellement financières.
Je n'ai pas d'argent et je fais avec.
Ma maison, c'est du HLM et c'est très bien. Aucun remord si je dois évacuer. Si j'y reste, tant mieux.
Quand aux armes, ma Troy PAR est censé être la dernière. J'ai doublé les calibres 22 LR, 12 et .308. Je reste en C ; ça me va parfaitement.
Pour le reste, c'est de l'entretien. Du corps, des connaissances, des stocks, etc.

Je ne pense pas être le mieux préparé mais ça me va parfaitement.
Je dirais même que l'être plus c'est dangereux.
Pourquoi ?
Par exemple :
- je n'ai pas de panneaux solaires sur mon toit. Mais en cas de Chaos, c'est le genre de truc trop visible qui pourra vous coûter la vie.
- je n'ai pas de générateur. Mais son bruit caractéristique pourra aussi vous coûter la vie.
- je ne possède pas de 4x4 (une simple citadine Suzuki) et ma maison est trop modeste pour qu'on pense y trouver des trésors.

Par contre, j'ai des panneaux solaires portatifs, le genre que l'on emmène avec soit en randonnée. Discrets et efficaces.  Very Happy
Parfait pour recharger portable, smartphone, piles, etc.
Et personne ne les verra.  Wink

Avoir trop pourra attiser les convoitises, alors profil bas.

SCOOT a écrit:J'ai aussi d'autres passions chronophages et €phages (les motos/autos) et j'ai dû pas mal délaisser
Une passion en chasse une autre, c'est normal. Un homme réaliste choisit ses priorités.  Wink

SCOOT a écrit:C'est donc possible de se changer les idées, de profiter d'un loisir tout en faisant une petite prépa.
Heureusement.
Il faut profiter de ce que le système fonctionne encore correctement pour se faire plaisir maintenant et ne pas remettre ça à plus tard (cinéma, vacances, Weekend à la mer, Sauna hammam jacuzzi, etc.).
Sans oublier la santé. Si vous voulez faire un check-up complet, soigner vos dents, faire vos vaccins, vérifier vos yeux, c'est maintenant.

SCOOT a écrit:Bonne chance à vous aussi! On va en avoir besoin.
Autant se souhaiter bonne chance avant le Chaos.
Je viens de finir de lire Guérilla... Bravo l'artiste, c'est relativement réaliste. Ça montre à ceux qui n'en n'ont pas conscience la fragilité de notre mode de vie, basé principalement sur quelques rares lignes électriques (5 pour isoler Paris). Et sans électricité, c'est la chute libre virtuelle du haut d'un immeuble. Plus d'eau courante, de chauffage, de réseau internet, de communications (antennes relais HS), etc.

Bref. ciao
avatar
Rhonvn
brigadier-general
brigadier-general

Nombre de messages : 1044
Age : 48
Localisation : A présent loin de toute jungle urbaine
Emploi : Responsable sureté
Date d'inscription : 01/06/2013

http://jesuislombredelahaine.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par SCOOT le Dim 13 Nov 2016 - 17:57

A plus tard sur les barricades. Tu me reconnaîtras à mon matos. lol!


Dernière édition par SCOOT le Dim 13 Nov 2016 - 18:00, édité 1 fois

SCOOT
hors classe
hors classe

Nombre de messages : 3922
Age : 36
Localisation : SUD
Date d'inscription : 30/11/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par antonetti06 le Dim 13 Nov 2016 - 17:59

PTDR ! excusez je post ici pour le post " et c'est pas fini " effacé à l'instant .

c'est vrai je me souvient ours t'avais déja prévenu avant que cette presse est à prendre au deuxième degres ! que c'est une presse satyrique !

le but etant de Faire rire le lecteur en donnant une image volontairement déformée de la réalité, tel est l'un des buts de la presse satirique, but commun à la caricature .

Je pense que c'est important de lui dire parceque aussinon le gars il risque d'etre souvent choqué ! écroulé
avatar
antonetti06
hors classe
hors classe

Nombre de messages : 5125
Age : 33
Localisation : Nissarte per tougiou
Emploi : gigolo
Loisirs : guns and harley
Date d'inscription : 05/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par privateryan le Dim 13 Nov 2016 - 18:09

je pense aux survivalistes qui ont commencé dans les années 80
y-a du avoir de sacrés burn-out depuis le temps lol!

privateryan
sergeant-major
sergeant-major

Nombre de messages : 267
Age : 56
Localisation : avignon
Date d'inscription : 01/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par Ultimaratio95 le Dim 13 Nov 2016 - 20:01

Bah, tant qu'à faire, les vieux survivalistes devraient conseiller les jeunes survivalistes.
avatar
Ultimaratio95
brigadier-general
brigadier-general

Nombre de messages : 1162
Age : 35
Localisation : Partout
Loisirs : Conflit de canard du Sud Ouest
Date d'inscription : 04/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par Morag le Dim 13 Nov 2016 - 20:09

Le problème c'est que les scénarios ont évolué, on est passé de la guerre froide et au risque de conflit nucléaire, à des sociétés multiconflictuelles et au risque de guerre civile. Nos modes de vie ont aussi évolué et on est plus dépendants qu'on ne l'à jamais été. Les coûts d'une préparation sérieuse ont aussi beaucoup augmentés.
avatar
Morag
hors classe
hors classe

Nombre de messages : 15061
Age : 97
Localisation :
Date d'inscription : 09/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par Invité le Dim 13 Nov 2016 - 20:14

Ultimaratio95 a écrit:Bah, tant qu'à faire, les vieux survivalistes devraient conseiller les jeunes survivalistes.

T' inquiètes pas ! Je rachète une Winch 94 et son stock de muns à l' un d' eux qui passe aux armes de poing........le gars a 70 piges et l' esprit encore largement aiguisé ! redevil

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par Invité le Dim 13 Nov 2016 - 20:21

Morag a écrit:Le problème c'est que les scénarios ont évolué, on est passé de la guerre froide et au risque de conflit nucléaire, à des sociétés multiconflictuelles et au risque de guerre civile. Nos modes de vie ont aussi évolué et on est plus dépendants qu'on ne l'à jamais été. Les coûts d'une préparation sérieuse ont aussi beaucoup augmentés.

Là pour le coup les coûts ont baissé pour peu qu' on ne se laisse pas avoir par le côté commercial de la chose........... clown

Un salaire médian des années 80 te permettait d' acheter moins car tout était plus cher comparativement.........par contre l' aspect logement était tout autre, là les prix ont largement flambés !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par Roolio64 le Dim 13 Nov 2016 - 20:29

@ Philippe, évites de mettre le feu chez toi, le risque de burn out est très élevé Very Happy
avatar
Roolio64
major-general
major-general

Nombre de messages : 1532
Age : 33
Localisation : Hautes Alpes
Date d'inscription : 24/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par Invité le Dim 13 Nov 2016 - 20:37

Roolio64 a écrit:@ Philippe, évites de mettre le feu chez toi, le risque de burn out est très élevé Very Happy


Je suis zen depuis longtemps déjà, pas de tension et je dors bien......... lol!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par mapomme le Dim 13 Nov 2016 - 23:19

Que rajouter de plus ??

Je suis survivaliste depuis ... 1991 la premiere guerre du golfe. Pour des raisons complexes me suis trouvé coincé dans le 93 dans un petit appart au milieu d'une barre de HLM. Tres difficile de sortir. Je n'avais qu'un jambon (deja dans le coin ce n'etait pas courant) et qlq pq de polenta pour "survivre" pendant un mois !

Depuis j'ai tj pratiqué le survivalisme, mais en arriere plan, sans me focaliser en permanence dessus. Je fait du sport, ok mais du full contact pas du tennis ...
En 92 j'ai vendu la BMW et acheté une clio et un vieux Defender, depuis j'ai tj une clio et le meme 4*4. Un petit terrain a la campagne ok mais avec une source !
Pour les armes c'est pareil j'avais une vieille Rem 700 en 7 RM je l'ai remplacé par une Tikka 308. J’amène les enfants randonner autour de chez nous pour pratiquer les itineraires d'evacuation. Je lis wikipedia, tiens m'en faut une version off line.
J'inscrit la fille au college "Mme le proviseur comment faire pour la recuperer en urgence en plein cours ?" etc etc

Le plus important n'est pas d'avoir, de posseder le dernier gadget, mais le moral, la volonté et le savoir. Pas trop de sous ?? no problemo fait un stage de secourisme, ou inscrit toi a une assos de jardinier qui pratique la permaculture par exemple ...

Bref ma preparation c'est de l'eveil constant, je vis ,je bosse je part en vacances, je prends beaucoup de plaisir mais tj en gardant le fil conducteur "Winter is coming".

Tiens le coup
A+

mapomme
second lieutnant
second lieutnant

Nombre de messages : 364
Age : 38
Localisation : toulouse
Date d'inscription : 20/06/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par ndes43 le Lun 14 Nov 2016 - 1:34

Quand je lis tout ça, je me rends compte qu'il y a vraiment des logiques que je suis incapable d'intégrer, à part une qui est commune à pratiquement tous les posts, la commerciale. De là où je suis, si le survivalisme constitue une marotte qui pourra éventuellement servir, c'est pas plus con qu'autre chose, à condition de ne pas tomber dans l'excès (c'est comme tout). Maintenant s'il s'agit de préparer l'effondrement de la civilisation et l'arrivée des zombies, on me permettra de rester sceptique.
J'ai des grands-parents qui ont connu 2 guerres mondiales, le village rasé, 2 exodes, la précarité qui va avec, le rationnement et le manque de produits de 1ère nécessité, sans parler de bombardements et mitraillages divers. Que je sache, ils n'ont pas eu besoin d'autre chose que bon sens, courage et volonté pour s'en sortir.
avatar
ndes43
hors classe
hors classe

Nombre de messages : 3633
Age : 52
Localisation : Perdu dans les montagnes d'auvergne
Emploi : Acteur du Muppet' show
Loisirs : Chasse et tir
Date d'inscription : 15/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par mapomme le Lun 14 Nov 2016 - 2:01

hey, les conditions ont changé :
- les mentalité etaient differentes, il y avait une certaine solidarité, voire une solidarité certaine a la campagne, dans les villages, moins d'egoismes, moins de Selfie, plus d'amis reels, moins de consumérisme (sic).
- Les resources ont changé, Grosso modo la campagne locale, proche nourrissait les villes, dorenavant ce n'est plus le cas.
- Les besoins ont changé : Pas d'electricité ou de telephone a l'epoque de tes G.Parents ... pas grave
- Les populations et leur densite a changé, pas sur que dans le 93 ou le 95 tes aïeux retrouvent leurs marques ...

Donc la resilience naturelle qu'il y avait a l'epoque a disparu pour faire place a une immense fragilité ...

A noter qu'au temps de tes grands parents et malgre cette resilience la grippe "espagnole" a fait 400 000 Morts au minimum. Imagine un peu 600 000 mort en 2 mois le choc sur Facebook et au dela !

Bref, une preparation me semble necessaire meme si tu as raison le matos ne remplacera jamais le mental et la solidarité, "moins de biens, plus de liens" !

A+

mapomme
second lieutnant
second lieutnant

Nombre de messages : 364
Age : 38
Localisation : toulouse
Date d'inscription : 20/06/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par TacticalFury le Lun 14 Nov 2016 - 2:36

Merci beaucoup à tous pour les réponses apportées. Je réponds un peu tard désolé, j'ai lâché toutes ces réflexions le temps d'une journée.

Il y a des réflexions très intéressantes qui ont été postées... et merci pour votre soutien. Bon courage à vous également, c'est vrai qu'il faut parfois se resituer dans sa préparation, et relativiser, ça fait toujours du bien.

Rhonvn J'ai lu Survivre à l'effondrement économique, Rues barbares, Guerilla et fait le tour des chaines médiatiques alternatives...mon objectif actuellement c'est d'être relativement prêt pour les élections de 2017. C'est motivant et ça arrive vite!

Pour les armes, je serai bien équipé le mois prochain (un FA/PM, un 12, deux 9mm, une 22lr)...pas de souci de ce côté là.


cal10 a écrit:Si la réflexion sur le survivalisme devient une cause de burn out, et ben qu'est ce que cela sera quand tu sera dans la merde avec un environnement méga KK?

Prend la vie comme elle vient.....avec à tes coté un 12 pour arroser en proximité jusqu'à 50 mtrs et un machin qui dégomme tout à 300 mètres mini(direction Armeca), personne ne viendra de faire KK dans la bottes.
No problèmo

Le terme est fort, et comme je l'ai mentionné dans le topic, c'est un questionnement ouvert... auquel chacun peut apporter sa réponse.
Je ne suis pas en "burn-out" de la survie, simple période de remises en question. Wink

ndes43 a écrit:Quand je lis tout ça, je me rends compte qu'il y a vraiment des logiques que je suis incapable d'intégrer, à part une qui est commune à pratiquement tous les posts, la commerciale. De là où je suis, si le survivalisme constitue une marotte qui pourra éventuellement servir, c'est pas plus con qu'autre chose, à condition de ne pas tomber dans l'excès (c'est comme tout). Maintenant s'il s'agit de préparer l'effondrement de la civilisation et l'arrivée des zombies, on me permettra de rester sceptique.
J'ai des grands-parents qui ont connu 2 guerres mondiales, le village rasé, 2 exodes, la précarité qui va avec, le rationnement et le manque de produits de 1ère nécessité, sans parler de bombardements et mitraillages divers. Que je sache, ils n'ont pas eu besoin d'autre chose que bon sens, courage et volonté pour s'en sortir.

ça dépend où tu vis...il suffit d'être au mauvais endroit au mauvais moment. Beaucoup de civils n'ont pas directement été affectés par de la violence physique, mais beaucoup d'autres, eux, l'ont étés...  actuellement la tendance général c'est plutôt d'envisager des violences urbaines importantes, aux origines diverses, dans lesquelles les FO ne seraient pas (plus) capable d'assurer notre sécurité.


Dernière édition par TacticalFury le Lun 14 Nov 2016 - 2:49, édité 1 fois
avatar
TacticalFury
sergeant-major
sergeant-major

Nombre de messages : 285
Age : 21
Localisation : France
Date d'inscription : 08/06/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par John7M7 le Lun 14 Nov 2016 - 6:52

Je n'aime pas trop ce "tu sera plus préparé que 95% des Francais". Ca ne rime a rien, ca revient a dire "tu seras moins con que le voisin". Ca ne veut en rien dire que tu seras intelligent...

Ceci dit, le survivalisme, quand tu le vis sérieusement, c'est prenant. Ca devient ta vie. Pas le coté stocker de la bouffe ou des cartouches, mais le coté penser par toi meme, refuser la soupe des merdias, developper ton indépendance, etc.
C'est positif, on en est fier, mais c'est du boulot!

A titre personnel, je fais de mon mieux avec les moyens du bord et surtout les contraintes (on ne peut pas déménager la ou on le souhaite a l'heure actuelle du fait du job de Mme).
Je dépense beaucoup de fric dans la préparation, c'est clair, et surtout dans l'équipement type armes, etc. L'idée c'est de me dire que des que je peux j'achète, et vu que mes bases en materiel seront couvertes, je pourrai transférer mon budget mensuel ou annuel vers les preparations de la maison, type système de recup de pluie, panneaux solaires, potager, poules, etc.

Me preparer est pour moi une nécessité et un plaisir. Je dépense beaucoup en arme,s mais j'aime tirer, et j'aime la culture gun (modifier mes armes, leur histoire, etc). Le mois dernier j'ai acheté autant d'armes "survie" que d'armes "plaisir", et souvent la meme arme tombe dans les deux categories.

Au final, je me dis que mieux vaut claquer des $$ maintenant pour des dépenses essentielles, que de regretter plus tard de ne pas l'avoir fait quand tu avais encore le temps. Je reste toutefois éloigné des effets de mode en ce qui concerne le matos de survie. Je n'ai pas besoin d'une machete a $100, ou d'une tente a $500. Je m'en balance.


Si tu as une petite indigestion de survivalisme, comme le disait Morag je crois, retourne aux sources et va lire des bouquins sur l'Etat du Monde, écoute des podcasts survivalistes, écoute San Giorgio, lis des livres type ceux de A. American, etc.
A la fin, soit cela te renforce dans l'idée qu'il faut se preparer et vivre différemment, et c'est niquel, soit tu réalises que tu t'en balance et au moins tu es fixé.

Et j'aime bine la phrase de Nico, qui disait de se preparer a la survie sans oublier de vivre. Meme si parfois on annule des vacances au profit de dépenses survivalistes, cela n'empêche pas de vivre, d'avoir une bagnole sympa, d'aller au ciné, de se faire plaisir. Il ne faut pas tomber dans un extreme ni dans l'autre, c'est tout.
avatar
John7M7
major-general
major-general

Nombre de messages : 1437
Age : 26
Localisation : США
Date d'inscription : 11/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par jp223 le Lun 14 Nov 2016 - 8:47

TacticalFury a écrit:Salut,

Vous aussi vous avez des périodes où vous remettez totalement en question votre démarche? Le sens de cette démarche même... parce que se préparer correctement demande énormément d'investissement psychologique, de temps, et d'argent.

Je dois vous avouer qu'en ce moment même je fais un peu un burn-out du survivalisme...trop de prises de tête, trop de questionnements, l'argent à dépenser me rebute... ça empiète sur la vie de tous les jours. J'ai envie de tout larguer pour un moment.

Pourquoi je dépense tout ce fric là-dedans? Je pourrais faire tant d'autres choses avec !
Pourquoi je passe tout ce temps à réfléchir et à élaborer ma préparation? Je pourrais faire tant d'autres choses pendant ce temps !
A quoi bon tout ça?
Evidemment ça n'aide pas quand tout le monde autour de toi vie "normalement" (on se comprend).

C'est vrai qu'il y a un climat d'insécurité et que l'avenir est incertain, mais bon... j'ai l'impression parfois d'aller trop loin dans ce "délire" survivaliste. Pas vous?

En ce moment je bloque sur l'armement, j'ai reçu mon auto de catB mais je me suis toujours pas décidé...dans l'idéal ce serait un AR15 mais ça chiffre beaucoup je trouve (€€€€€)...tout ça pour une arme que je vais pas utiliser souvent au stand en plus. Après oui il y a l'AK, mais c'est pas l'idéal niveau praticité face à l'AR, et puis je m'en servirais peut-être 6 fois maximum dans l'année, comme l'AR15. Au fond ce qui me ferait plaisir c'est un PM 9mm, avec lequel je pourrais tirer quand ça me chante au stand...mais c'est pas l'idéal pour le survivalisme (urbain). Faut-il voir mon choix dicté par la préparation ou par le désir ludique (et non pragmatique vis à vis de la survie)?
J'ai pris l'exemple des armes mais ce genre de problématique peut se poser avec tout un tas d'autres sujets attrayant à la préparation (comme les plaques balistiques, quand on y pense, ça fait mal de dépenser des centaines d'euros pour un truc qu'on utilisera probablement jamais...tout l'argent dépensé dans la préparation pourrait être utilisé pour profiter de la vie (voyages, activités diverses, la tv dernier crie, du matos de pêche, une belle voiture, etc...). Tout le temps investi dans la préparation pourrait être utilisé pour faire autre chose...(je ne parle pas de travail).

Bon, quand on a des hauts revenus c'est tout de suite plus accessible de concilier préparation & plaisirs de la vie, mais la question de l'investissement temporel et psychologique peut toujours se poser.

Généralement la plupart des choses qu'on se procure pour notre préparation, on ne va pas se mentir, reste au placard "au cas où" , à prendre la poussière. Et tant que le fameux KK ne sera pas venu, on en aura pas vraiment (voir pas du tout) l'utilité.

J'aimerais bien avoir votre avis (pas sur mon cas personnel, mais sur ce que VOUS ressentez/pensez vis à vis de ce sujet...), parlez librement ! ontrinque



quand on a 20 ans, on aura largement le temps de voir venir les gros problèmes qui nous attendent. J'ai 61 ans, et j'ai une chance de passer à travers, pas toi.
tu as l'age de faire ta vie, et à ta place, je choisirais de m'exiler dans un pays moins exposé (il faut aller loin!)
C'est ce que je conseille à ma fille qui est encore jeune, mais les enfants n’écoutent pas leurs parents....
Ou alors tu es très patriote, et tu veux rester lutter pour protéger ton pays. Mais ne te fais pas d'illusion, soit on basculera doucement dans la tyrannie islamiste, soit nous nous battrons, et on sera obligé de faire des choses abominables pour libérer le pays.
Quoiqu'il en soit, on n'en sortira pas indemne.
Quoi
avatar
jp223
colonel
colonel

Nombre de messages : 896
Age : 61
Localisation : alpes
Loisirs : tir, ski, vol à voile, randonnées
Date d'inscription : 27/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par ndes43 le Lun 14 Nov 2016 - 16:58

Mapomme, je ne sais pas où tu vis, mais moi je suis en pleine cambrousse, où la solidarité est loin d'être une denrée périmée. Et quand je ne mange pas les produits de mon potager, je prends tout chez le maraicher du coin, qui ne vend que sa production, l'agneau vient de la ferme Dangel, qui est un pote et éleveur bio, puis le boeuf que je mange a brouté les prairies à 200 m de chez moi (la plupart de la production est exportée en Italie). Les volailles, à part de temps en temps un chapon ou une pintade d'un autre éleveur du coin, ce sont les miennes. Quant à dire que mes grands-parents n'avaient pas l'électricité ni le téléphone en 40... Tu crois peut-être qu'ils tapaient sur des silex pour faire du feu, et que mon grand-père ramenait ma grand-mère à la grotte en la trainant par les cheveux ? Et ne généralise pas quand tu parles de résilience naturelle, ce qui peut-être vrai autour de toi ne l'est pas forcément partout. C'est un problème que je vois surtout chez les bobos du monde des bisounours.
avatar
ndes43
hors classe
hors classe

Nombre de messages : 3633
Age : 52
Localisation : Perdu dans les montagnes d'auvergne
Emploi : Acteur du Muppet' show
Loisirs : Chasse et tir
Date d'inscription : 15/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par Invité le Lun 14 Nov 2016 - 17:18

et d'argent. a écrit:

A te lire je me demande qui aura ta peau les zombies ou le petit bonhomme vert de Cetelem avec son ami l huissier Wink



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par Invité le Lun 14 Nov 2016 - 18:36

alfa a écrit:

A te lire je me demande qui aura ta peau les zombies ou le petit bonhomme vert de Cetelem avec son ami l huissier  Wink




Ah bin ça ! C' est vraiment la chose à éviter ! Ceux-là continueront à vendre des crédits à taux d' usuriers quand les bombes commenceront à pleuvoir............ lol!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par nezrond le Lun 14 Nov 2016 - 20:11

ndes43 a écrit:Mapomme, je ne sais pas où tu vis, mais moi je suis en pleine cambrousse, où la solidarité est loin d'être une denrée périmée. Et quand je ne mange pas les produits de mon potager, je prends tout chez le maraicher du coin, qui ne vend que sa production, l'agneau vient de la ferme Dangel, qui est un pote et éleveur bio, puis le boeuf que je mange a brouté les prairies à 200 m de chez moi (la plupart de la production est exportée en Italie). Les volailles, à part de temps en temps un chapon ou une pintade d'un autre éleveur du coin, ce sont les miennes. Quant à dire que mes grands-parents n'avaient pas l'électricité ni le téléphone en 40... Tu crois peut-être qu'ils tapaient sur des silex pour faire du feu, et que mon grand-père ramenait ma grand-mère à la grotte en la trainant par les cheveux ? Et ne généralise pas quand tu parles de résilience naturelle, ce qui peut-être vrai autour de toi ne l'est pas forcément partout. C'est un problème que je vois surtout chez les bobos du monde des bisounours.


Ton mode de vie représente quoi ? 2% de la population ? 5% au mieux ?

Mapomme parle de ce qu'est devenue la société concernant 95% de la population.

nezrond
brigadier-general
brigadier-general

Nombre de messages : 1234
Age : 41
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 24/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivalisme et burn-out

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum